réconfort-thé

Publié le par Clém.

Le temps trop court ou trop long selon. La halte s’impose sans repos. La neige recouvre les champs, les maisons, les gens puis quand vient le temps du dégèle, c’est toujours aussi gris dessous, peut être pire même. Je voudrais bien un peu de soleil, même froid, juste pour ce qu’il nous fait voir, ou qu’il nous fait croire. Les jours trop courts et le moral qui rapetisse, les mines qui s’allongent, les vœux qui se prolongent.

Je regrette de n’être pas née avec plus de gaîté d’âme pour les jours gris d’hiver.

  

Deux zéro un un

2

O

11

 

Un petit bonhomme avec deux pattes qui dansent, c’est 2011!

Réconfort du earl Grey avec ses minuscules pétales bleues au fond de ma tasse à thé ; les petits poissons qui -apparition- naissent après l’hécatombe ; le lapin joue à cache-cache ; la chaleur du corps d’un enfant qui m’envahit comme le sucré d’un bonbon ; le vent froid sur ma nuque ; le ronron de ma machine à coudre ; le manque ; cherche la musique ; les murmures des voix du blues ; des tambours sous la poitrine.

  

Caresser des tissus, imaginer 1O milles choses et n’en faire aucune pour ne pas n’en faire qu’une….

  

De ma théière est sortie une voix aux pétales bleues, je pouvais dès lors faire 3 vœux pour 2011:

Je voudrai être plus souvent avec les gens que j’aime,

Avoir plus de temps pour faire ce que j’aime (écrire, lire, chanter, créer, étudier, danser, contempler…)

Aimer encore et encore

  

 

 

 

 

 

Publié dans divers invariables

Commenter cet article